Les Editions Jean Paul Bayol
Contact
Publications
annexes
   

 

Retour à la liste des publications
presse

Acheter le livre : Amazon ; Fnac ; Chapitre

Sortie : mai 2010

Le blog d'yves Labat : L'Instinct européen

Yves Labat-L' Instinct européen -

 

ISBN : 978-2-916913-28-5

Dessinons une Europe qui gagne !
À quoi ressemblerait-elle ? La majorité des citoyens parleraient au moins une autre langue que leur langue maternelle; les élèves auraient tous la possibilité de vivre une année scolaire dans un autre pays que le leur ; les étudiants passeraient au moins un trimestre de leurs études dans un autre pays ; les professeurs appartiendraient tous à des réseaux de coopération inter-universitaires facilitant échanges et mobilité ; les PME auraient trouvé un ressort communautaire pour faire face à la mondialisation ; le chômage structurel aurait baissé grâce à l’accélération de la mobilité intra-européenne des salariés…

Vous croyez que les politiques vont arriver à faire cela dans leur coin ?

C’est d’abord à nous, « citoyens ordinaires », d’agir. Nous en sommes capables : il suffit d’observer d’un regard neuf ce que l’Europe a pu faire dans son passé. L’énergie existe en chacun de nous : réveillons notre instinct européen !
Vous croyez que nous pourrons faire cela sans que les microcosmes politiques nationaux fassent un peu plus de place à l’Europe ?
Sur l’Union au quotidien, ce livre jette aussi un regard sans complaisance sur ce que les politiques font ou ne font pas pour inciter les Européens à construire leur espace communautaire.
Il y a urgence, l’Europe est en train de devenir un musée !

L’auteur

Yves Labat, 58 ans, consultant depuis plus de 30 ans, est Délégué Général d’EUROGROUP CONSULTING. Depuis plus de 10 ans, il se consacre à la création d’un groupe de conseil européen indépendant en stratégie et organisation – déjà présent dans 17 pays avec plus de 1200 consultants. Il est conseiller du Commerce Extérieur.
Au détour de capitales visitées, de rencontres, d’expériences personnelles et professionnelles vécues du Portugal en Pologne, de l’Ecosse au Sud de l’Italie en passant entre autres par l’Irlande, l’Allemagne, l’Espagne, la Roumanie…, Yves Labat a découvert derrière les différences culturelles, linguistiques, religieuses, le cousinage puissant des peuples de l’Union européenne. Il nous rappelle que nous sommes des Européens instinctifs.

Présentation par l’auteur

L’Europe ennuie. Elle fait partie de ces belles idées qui finissent par lasser tant leur mise en œuvre est laborieuse.

Un livre de plus sur l’Europe ?
Non.

Ces huit dernières années, je viens de vivre une expérience humaine et professionnelle exceptionnelle. J’ai construit mon Europe et elle ne ressemble pas aux poncifs habituels :
Nous sommes un modèle culturel, économique, politique et social unique.
Face aux grandes interrogations du monde actuel, nous, les Européens, sommes particulièrement armés pour trouver des réponses : nous sommes capables d’être à la fois performants tout en respectant des principes humanistes et solidaires ; nous sommes créatifs ensemble car nous sommes un melting pot domestiqué par des siècles d’histoire commune.

Je commence par évoquer à grandes enjambées cet héritage qui est le nôtre.
Encore faut-il en être conscient. Mais comme aujourd’hui l’Europe est aussi attractive qu’une réunion de copropriétaires, rien ne nous aide à découvrir l’Europe, la vraie.

Or, si chacun de nous utilisait son instinct européen et incorporait un peu d’Europe dans sa démarche de citoyen, l’Europe, ses habitants ainsi que son exceptionnel tissu de PME qui constituent 60 % de l’emploi, sauraient trouver sa place dans le monde qui se dessine pour demain.
Commençons donc individuellement par faire l’Europe.

À partir de ma propre expérience, je décris des parcours personnels possibles.
Mais, même si ce ne sont pas les rails qui font bouger les trains mais les voyageurs, nous avons aussi besoin d’une infrastructure pour nous mettre individuellement en chemin. Qu’est-ce que les politiques font pour nous aider à créer l’Europe ? Cette analyse-là dégage un constat alarmant : l’Union est un sujet qui a été confisqué par ceux-là même qui devraient nous en ouvrir les portes. À force d’appliquer le principe de subsidiarité, l’Union manque de substance. Dès lors, les éléments d’infrastructure européenne qui devraient aider les Européens à se mettre en mouvement font défaut.

Je passe au banc d’essai les politiques destinées à promouvoir la volonté d’Europe chez les citoyens.

Il y a urgence : nous avons en main la possibilité de trouver une position solide pour l’Europe dans le monde de demain mais nous avons aussi le risque de devenir le “parc d’attractions culturelles” du monde si nous ne faisons rien.

Extrait

L’Europe, un territoire de pionniers ?

Tout mouvement nous découvre (Michel de Montaigne)

Un endroit où il peut encore se passer quelque chose de nouveau et où l’initiative individuelle serait attendue avec impatience et récompensée généreusement ? L’affirmation paraît sinon farfelue du moins osée. Mais de deux choses l’une : soit l’Europe est un gadget technocratique, une couche de pouvoir supplémentaire pour politiciens en mal de poste, précipitons-nous alors aux urnes pour refuser tout engagement supplémentaire dans l’énorme construction administrative en train de s’ériger sous nos yeux blasés ; soit l’unification européenne est ce qui est arrivé de mieux aux Européens ces soixante et quelques dernières années, alors les citoyens, quel que soit leur rôle dans la Cité, devraient réaliser qu’ils ont la possibilité d’en devenir des acteurs incontournables. Certes, l’initiative européenne qu’ils prendront alors leur demandera de la ténacité, mais la probabilité est forte qu’elle change le cours de leur destinée.
Les politiques seraient, quant à eux, bien inspirés d’aider ceux de leurs citoyens qui choisiraient de passer à l’action.

Le blog d'yves Labat : L'Instinct européen

http://instinct-europeen.blogspot.com/

   
Retour à la liste des publications
presse