Les Editions Jean Paul Bayol
Contact
Publications
annexes
   

 

Retour à la liste des publications
La Presse

Sortie : Octobre 2007

Acheter le livre : Amazon ; Fnac ; Alapage ; Chapitre

Michel Cassé - Lambda ou Cosmologie dite à Rimbaud -

 
ISBN : 978-2-916913-05-6

 

Présentation par l'éditeur

Cette œuvre multiforme appuyée sur une grande rigueur scientifique est un magnifique voyage dans l’espace et le temps. A travers et par delà les cieux Michel Cassé interroge les hommes. Abolissant les frontières du temps il dialogue avec les scientifiques, les poètes et Dieu, il scrute d’un regard amoureux les origines de l’univers, de la pensée et des sentiments.

Michel Cassé nous offre un roman initiatique où la rationalité se fait magie et la science poésie.

Michel Cassé montre que la science, toute autonome est rigoureuse qu’elle est, est écrite, pensée par des hommes dont les référents sont dans la culture humaine, donc – aussi, car bien sûr les instruments des sciences sont premiers – dans les rêves, la poésie, le langage.

Il semble nous dire : faisons de la place à l’imagination, faisons de la place à la poésie qui contourne notre raison raisonnante et en cela nous déconcerte, faisons de la place à la rêverie car ce sont de magnifiques et indispensables instruments de la pensée et par là-même de la science.

Ce livre est à tous les points de vues une expérience, le texte personnel et libre d’un scientifique qui parle de son art et de sa pratique, de sa vie.

Extrait :

La théorie physique est probablement anathème pour la plupart des humains ou humanoïdes partiellement parce qu'elle est souvent présentée très abstraitement et partiellement parce qu'elle semble si générale qu'elle confine à l'inutilité dans les situations concrètes. Tout au contraire ! Je veux ici vous convaincre qu'il n'y a aucune contradiction entre la science et la vie et que la vraie vie est scientifique, dans la mesure où elle enrichit (et non pas enjolive) le monde. Il n'y a rien à ré-enchanter, Je m'ésange, ça chante tout seul. Je montrerai que tout physicien théoricien est un homme et qui sait ou devrait savoir chanter pour abreuver de notes la symphonie du monde

Retour à la liste des publications
La Presse