Les Editions Jean Paul Bayol
Contact
Publications
annexes
   

 

Claude Secroun : Informatique

L'union Champagne Ardenne Picardie

Mardi 31 mai 2011

Claude Secroun a créé le premier laboratoire de recherche informatique à Reims actuellement en pointe dans les domaines de l'imagerie et de l'intelligence artificielle.

Le nouvel ouvrage de Claude Secroun explique l'informatique à tous. Son histoire, sa technique mais aussi ses atouts et ses dangers.
L'outil informatique est en passe de devenir le prolongement du cerveau. Au même titre que l'outil inventé au cours de la préhistoire était considéré comme le prolongement de la main. Claude Secroun, ancien professeur et chercheur en informatique à l'université de Reims, le sait depuis un moment.

Dans son nouvel ouvrage intitulé tout simplement « Informatique », il offre à tous ceux qui pianotent, surfent et téléchargent un décryptage de l'ordinateur. D'où il vient, de quoi il est fait, quelle forme peut-il prendre et surtout que va-t-il devenir ? Il va devenir de plus en plus intelligent et de plus en plus utile. Informations vendues.

Pendant qu'on s'amuse sur des téléphones et des tablettes de plus en plus perfectionnés, d'autres sont en train d'inventer des ordinateurs biologiques. Constitués d'ADN et de protéines, ils pourront être introduits dans le corps pour détruire les cellules cancéreuses ou réparer des tissus abîmés. « Une telle méthode est déjà testée par l'équipe du professeur Ehud Shapiro à l'Institut Weizmann (Israël). Son équipe a réussi une expérience en éprouvette montrant que ce système était capable de reconnaître une cellule cancéreuse de la prostate, et libérer des brins d'ADN conçus pour tuer ce type de cellules », écrit Claude Secroun.

C'est le bon côté de l'avenir. Il y en a un autre contre lequel le professeur met en garde : « Aujourd'hui, des systèmes automatiques relèvent nos goûts au travers des sites que nous consultons ou des commandes que nous passons en ligne. Et ces informations sont vendues à des entreprises qui nous font des propositions commerciales automatiques ». C'est déjà une forme d'espionnage de notre vie privée qui pourrait encore aller plus loin : « Si certains virus informatiques atteignent votre système pour le détériorer, d'autres peuvent simplement s'installer pour vous espionner ».

Claude Secroun ne cherche pas à faire peur mais à faire savoir. « Ces réflexions sur les risques pour la liberté sont menées par des scientifiques. Ne devraient-elles pas l'être par les citoyens ? Ne devrait-on pas lancer un débat ? »

À lire aux éditions Jean-Paul Bayol dans la collection Comprendre. 10 euros.

C.F.

L'article : ici